Année de création: 2010
Chorégraphe et interprète: Isabelle Suray
Durée: 20 minutes

Cherry Plum décrit la phase de perdition intérieure, la cassure d’un être.
C’est une figuration de la perte des liens internes primordiaux et de la tentative
de les retrouver. Dans cette création,
les causes de cet état ne sont pas mises
en avant, elles sont sans doute multiples,
à la fois intimes et universelles;
seuls les effets, les sensations et les répercutions y sont exprimés. Seul l’effort
de survie, après la chute, importe.

Sur scène : 3 chaises
Les chaises représentent les étapes
de la chute, de la prise de conscience de l’état intérieur et de la tentative d'une structuration mentale.

1ère chaise : Perte du contrôle de soi, pulsions incontrôlées. Expression d’une âme malade, chocs internes occultés. Troubles
du comportement. Dissociation du corps, de l’esprit et de l’âme.

2ème chaise : Mise en mouvement de la prise de conscience, contemplation et assimilation de la déviance intérieure. Tristesse et douleur.

3ème chaise : Tentative pour sortir de l’abîme. Recherche d’une harmonisation intérieure.
Fureur de retrouver le lien. Asphyxie de l’esprit, l’âme veut jaillir. Amorce d’une éventuelle clarté.

 

 

conception