Année de création: 2012-2013
En résidence d’interprète à Micadanses-ADDP (Paris)
Chorégraphe et interprète: Isabelle Suray
Durée: 30 minutes

Cette création traite de la vulnérabilité,
du tumulte intérieur et du retranchement.

Comment traduire par le corps l’envahissement d’états d’âmes trop longtemps étouffés? Et comment décrire
les mouvements extérieurs pernicieux qui attaquent et oppressent la nature profonde de l’être humain?

Face à la violence sociétale et ses injonctions liées au mesurable, au quantifiable,
au consommable et au profit, comment trouver l’énergie vivifiante?

Pointant l'humain enseveli par le vide organisé, chahuté et cherchant le souffle, cette pièce projette un reflet de l’humain
face à ses contradictions. Il a les ressources et l’instinct pour échapper à la pression de la collectivité qui peut parfois nous malmener et nous détourner de notre intuition.  

Ainsi, «La Souterraine» tente de mettre en relief la recherche de l’essentiel invisible. Cette part de vie cachée et précieuse, qui demeure à l’état brut. 

 

 

conception